Download E-books À Juillet, toujours nue dans mes pensées PDF

By Benoît Quessy

An 2033. Un groupe d’amis évolue autour de Juillet, militante écologiste et spécialiste du cybersexe. Leur préoccupation? los angeles planète, et surtout, pourquoi l’avoir laissée périr?

Érotique et sensuel, À Juillet, toujours nue dans mes pensées jette un regard amusé et percutant sur l’avenir de notre monde, sur notre capacité à nous reproduire et à aimer… demain.

Dans un univers aux médias hypersexualisés où le terrorisme écologique semble être l’unique resolution à un climat pourri, Juillet, Frank, Lol et Lou, qui n’ont pas 30 ans, cherchent, comme tous les jeunes de leur époque, l’amour et un peu d’espoir. Pas facile dans une société où le corps, comme tout le reste, se consomme à l’instant où le désir naît.

Show description

Read Online or Download À Juillet, toujours nue dans mes pensées PDF

Similar Canadian Literature books

Three Day Road

Set in Canada and the battlefields of France and Belgium, Three-Day street is a captivating novel instructed throughout the eyes of Niska—a Canadian Oji-Cree lady dwelling off the land who's the final of a line of healers and diviners—and her nephew Xavier. on the urging of his pal Elijah, a Cree boy raised in reserve faculties, Xavier joins the battle attempt.

Dagmars Daughter

Mystical, seductive, and brimming with song and magic, Dagmar's Daughter follows 3 generations of passionate ladies. Norea emerges from the destitute Irish village of her early life and stows herself on a boat sure for a distant island within the Gulf of St. Lawrence. Her daughter, Dagmar, is born with an uncanny skill to manage the elements, and Dagmar's daughter Nyssa is as musically excellent as her father and as struck with wanderlust.

Some Great Thing

Put up yr observe: First released March twenty sixth 2004
------------------------

In his hugely acclaimed debut novel, Colin McAdam depicts the fight among males thinking about development a city's destiny: developer Jerry McGuinty, blue collar, home made, a grasp craftsman, and Simon Struthers, a civil servant from a trendy, filthy rich heritage who shapes land-use coverage. Jerry has a blind spot for his alcoholic spouse, and Simon strikes among girls, ate up through a frantic vacancy. while their tales start to intertwine, their lives and objectives are set on a collision direction. A richly saw tale of kin, type, love and the person contributions we make to the bigness of the realm, a few good thing is a robust paintings from essentially the most interesting voices of his generation.

From the exchange Paperback edition.

Literary Awards
John Llewellyn Rhys Prize Nominee (2004), Amazon. ca First Novel Award (2004)

When Alice Lay Down With Peter

Whilst Alice Lay Down with Peter is a sweeping, magical novel that follows 4 generations of the McCormack relatives via greater than a century of Canadian background, because it unfolds at the flood plains of southern Manitoba. the tale of Alice and Peter McCormack and their progeny is an excellent, witty, and intimate epic that really reminds us that lifestyles tales not just comprise the main points of the prior, but additionally extend into the current and destiny, encompassing even more than the facts of lifestyles and demise would appear to confess.

Additional resources for À Juillet, toujours nue dans mes pensées

Show sample text content

On ne forme qu’un avec ceux qui sont devant nous, une espèce de matrice, d’énergie vitale, qu’on rencontre trop rarement aujourd’hui. — Oui, c’est plutôt infrequent. J’aime bien cette idée d’énergie vitale partagée. — En tout cas, moi, j’y crois. — Moi aussi… — Ouais… c’est very important. Puis los angeles dialogue tomba. Ils avaient peur de se dire des banalités tellement ils se sentaient proches l’un de l’autre. Il est pourtant si facile de passer à côté de son bonheur. Après quelques échanges, ils étaient un peu sur leurs gardes, se demandant l’un et l’autre ce qu’ils faisaient là. Moments agréables, mais où l. a. timidité vous coupe l’inspiration. Moments de doute. Et si c’était mieux de rentrer chez soi ? Retrouver ma petite Lol, pensa Juillet. Tout allait pourtant bien jusque-là, mais trop timides, ils avaient peur de rompre le charme. Plutôt que de lancer un commentaire moche du style � il est pas mal ce bar », Juillet préféra se retirer aux toilettes. Pendant que Frank se demandait remark il allait relancer l. a. dialogue ou trouver une façon de l’inviter ailleurs, ou chez lui, Juillet enlevait sa camisole et pressa sur son avant-bras pour sélectionner le mode � séduction » de sa combinaison. Son décolleté s’ouvrit lentement, sa combinaison souligna un peu plus sa silhouette et, en passant à une texture semi-transparente, laissa apparaître los angeles peau sur tout son corps. Ne pas se servir d’un truc aussi fiable pour arriver à ses fins aurait relevé de l’inconséquence à un second aussi an important. En même temps, cela permet d’évaluer votre homme. S’il ne lâche pas de l’œil votre poitrine et ne peut plus vous adresser un regard, ça en fera un amant empressé. S’il se referme et prend ses distances, homme peu sûr de lui au lit. S’il sourit comme Frank sourit à son retour, avec tendresse et désir, collez-vous contre lui, il sait sans doute rendre une femme heureuse. Juillet vint s’asseoir tout contre Frank, au creux du divan. — Alors, ce nouveau poème, tu me le lis ? Chapitre 6 Juillet et Frank s’aiment Nez à nez, on fermait les yeux travel à journey, heureux de retrouver l’autre quand on les rouvrait. C’étaient les vacances, une douceur sans fin, un abandon dans le miel, l. a. crème, beaucoup de fluides, de salive, de petits becs lascifs et tendres. En deux jours, nous avons crossé à travers le vieux Kamasutra, puis nous en avons écrit une nouvelle model. On ne voulait être nulle half ailleurs. Nos corps étaient des fees électriques où tout effleurement produisait des arcs de désir tétanisant nos épidermes, resources de caresses interminables. Ses cils sur mon cou, mes orteils sur ses fesses. l. a. tête de Frank blottie entre mes omoplates, sa bouche au creux de mes reins. Si je n’avais vécu que pour ça, ça en aurait valu l. a. peine. Son appartement aux murs bruns était plutôt glauque, mais los angeles lumière venait de l’intérieur. Un peu des fossettes des fesses de son occupant et beaucoup du lieu de création qui donnait à ce réduit des airs de studio d’enregistrement. Les tools de musique, les consoles, les fils, les claviers et les ordinateurs vieillots faisaient oublier l. a. tristesse du lieu.

Rated 4.66 of 5 – based on 8 votes