Download E-books Le Hasard et la volonté PDF

By Jean-François Beauchemin

Du fond de sa cellule, un condamné à mort écrit les quelques pages qu’il souhaite laisser en témoignage. D’abord aux prises avec l. a. justice des hommes, c’est aux lois de sa propre lucidité qu’il se soumet à présent. L’essentiel lui apparaît bientôt : cette legal de pierre où on l’a mis n’est rien. C’est à une autre cage qu’il réfléchit, plus profonde et plus vague, dans laquelle s’enferment eux-mêmes ses frères humains, et qui est l’équivalent d’un « ajournement du bonheur », un « désaveu envers l. a. terre qui porte les hommes ».

Car ce roman allégorique, où résonne une voix intime, mais faisant alliance avec l’universel, est aussi une réflexion sur l. a. position de l’homme dans le monde. C’est peut-être surtout, par l’évocation d’une certaine determine qui le traverse de bout en bout, une authentique histoire d’amour.

Par le jeu de l. a. fiction, Jean-François Beauchemin commet un crime grave qui le repousse dans ses derniers retranchements. Le lecteur, en quelque sorte invité à entrer dans l’esprit de l’auteur, partage avec lui le fruit de sa réflexion. Un livre d’une grande strength, un trait de plus donné à l’étonnant portrait du style humain patiemment élaboré depuis quelques années.

Show description

Read Online or Download Le Hasard et la volonté PDF

Similar Canadian Literature books

Three Day Road

Set in Canada and the battlefields of France and Belgium, Three-Day street is a captivating novel informed in the course of the eyes of Niska—a Canadian Oji-Cree girl dwelling off the land who's the final of a line of healers and diviners—and her nephew Xavier. on the urging of his good friend Elijah, a Cree boy raised in reserve colleges, Xavier joins the struggle attempt.

Dagmars Daughter

Mystical, seductive, and brimming with track and magic, Dagmar's Daughter follows 3 generations of passionate girls. Norea emerges from the destitute Irish village of her early life and stows herself on a boat sure for a distant island within the Gulf of St. Lawrence. Her daughter, Dagmar, is born with an uncanny skill to manage the elements, and Dagmar's daughter Nyssa is as musically fantastic as her father and as struck with wanderlust.

Some Great Thing

Put up yr observe: First released March twenty sixth 2004
------------------------

In his hugely acclaimed debut novel, Colin McAdam depicts the fight among males inquisitive about construction a city's destiny: developer Jerry McGuinty, blue collar, home made, a grasp craftsman, and Simon Struthers, a civil servant from a well-known, filthy rich heritage who shapes land-use coverage. Jerry has a blind spot for his alcoholic spouse, and Simon strikes among girls, fed on via a frantic vacancy. while their tales start to intertwine, their lives and targets are set on a collision path. A richly saw tale of relatives, classification, love and the person contributions we make to the bigness of the realm, a few good thing is a strong paintings from essentially the most intriguing voices of his generation.

From the alternate Paperback edition.

Literary Awards
John Llewellyn Rhys Prize Nominee (2004), Amazon. ca First Novel Award (2004)

When Alice Lay Down With Peter

Whilst Alice Lay Down with Peter is a sweeping, magical novel that follows 4 generations of the McCormack relatives via greater than a century of Canadian heritage, because it unfolds at the flood plains of southern Manitoba. the tale of Alice and Peter McCormack and their progeny is an excellent, witty, and intimate epic that really reminds us that existence tales not just comprise the main points of the prior, but additionally extend into the current and destiny, encompassing even more than the information of lifestyles and dying would appear to confess.

Extra info for Le Hasard et la volonté

Show sample text content

Je l’ai longtemps nié, mais je ne le fais plus : pour s’habituer à los angeles mort, l. a. sagesse est bien le moins efficace des outils mis à disposition de l’homme. Elle est trop affamée. Ce n’est pas de sagesse dont a besoin notre inquiétude, ni d’ailleurs de braveness, qui n’est que los angeles variante plus âpre, plus affairée et plus instable de cette sagesse. los angeles endurance est plus utile. À strength de temps, et en y regardant bien, on finit par trouver de l’ordre dans los angeles point of view de notre mort. Il m’a semblé que si l’on s’arrêtait un peu plus longuement sur cette query, on verrait qu’elle est l. a. plupart du temps abordée par le mauvais bout. Je m’étonnerai toujours du fait que l. a. majorité des gens, lorsqu’ils songent à leur fin, se disent surtout qu’ils vont mourir au lieu de se rappeler qu’ils ont vécu. S’ils y consentaient, ils trouveraient dans cette façon de considérer l’existence humaine comme un privilège, quelque selected du calme tant recherché par le lecteur de livres. Mais rien dans l. a. pensée de Manon ne parvenait à discerner cet ordre dont je parle. Lorsqu’elle se penchait sur sa mort, c’est-à-dire lorsqu’elle accordait à sa réflexion davantage d’importance qu’à sa peur, elle ne percevait qu’un bruit de cohue et, au loin, le galop d’un cheval emballé. Je me suis interrogé à propos de cet ébranlement chez un être par ailleurs peu impressionné par los angeles faith et ses machinations. Je m’approchais un peu plus. Je sondais cet esprit si solidement réaliste. Manon n’avait de sa vie à peu près jamais musicé à Dieu. Les croyances, les hypothèses farfelues ne l’intéressaient pas. Le vide, los angeles représentation qu’elle se faisait d’une éternité silencieuse et insondable l’étourdissaient, mais l’affolaient moins que je l’avais cru. Je comprenais à l. a. fin que c’était sa dissolution qui l’apeurait tant. L’idée de n’être un jour plus rien lui était intolerable. Elle avait tout attendu de l. a. vie, et presque tout reçu. Elle exigeait encore davantage. Mais cette exigence était précisément ce que los angeles vie ne pouvait lui offrir. Je ne suis pas comme bien des hommes. los angeles violence ne me fait pas sentir plus vivant, plus valeureux ou plus convaincu de pouvoirs. Je n’ai pas european besoin de cette forme grossière de l. a. puissance pour tenter de corriger los angeles façon éhontée dont va le monde. L’indignation m’a mieux convenu. Je los angeles sentais plus proche de l’état d’étonnement que j’ai éprouvé depuis le début. Il n’y avait pas de férocité dans mon sentiment. Il ne s’y dissimulait qu’une démesure de cet étonnement venu de l’enfance. los angeles bêtise, l. a. mauvaise foi, l. a. médiocrité l’attisaient surtout. Cela me poussait à une sorte de soudaineté d’homme trahi. J’étais impatient d’opposer aux paroles et aux actes, par lesquels j’avais vu naître puis se prolonger l’erreur, les mots et les faits que je croyais assez justes pour los angeles corriger. J’aurai en définitive beaucoup accusé, jugé puis condamné les hommes. Mon travel est venu, à présent. Mais aussi, je n’aimais pas l’odieux utilization qu’on faisait de los angeles vie. J’ai voulu mieux que cette dilapidation de temps et de confiance à laquelle trois hommes sur quatre se livrent en s’en remettant à un dieu.

Rated 4.61 of 5 – based on 7 votes