Download E-books Peut-être que je connais l'exil PDF

By Annick Charlebois

À ceux qui ont peur des immigrants. À ceux qui aiment les immigrants. Aux déracinés. Aux inquiets. Et à ceux qui ont envie de croire en l'amour.

Avec Peut-être que je connais l'exil, Annick Charlebois pose sur l. a. société québécoise un regard lucide, plein d'humour et de tendresse, et s'interroge, par le biais de ses personnages, sur ce qui forge notre identité, notre tradition et notre appartenance à une communauté.

Peut-on connaître l'exil sur los angeles terre de ses ancêtres? Peut-on porter ses racines en soi quand on habite un can pay étranger?

Justine est Québécoise, Miguel est Salvadorien et ils sont amoureux. Elle est insomniaque, pense trop et s'en fait pour des riens. Seuls son humour et son sens aigu de l'autodérision l'empêchent de sombrer. Lui est plein d'une coverage tranquille, prend l. a. vie à l. a. légère, comme elle se présente, comme il se doit. Ils vivent à Montréal, où Miguel a immigré pour échapper à los angeles guerre. Ils sont donc sur son territoire à elle. Pourtant, au sein de ce couple, c'est probablement Justine los angeles plus déracinée et l. a. moins bien adaptée des deux...

De Montréal à San Salvador, en passant par l. a. Havane et le nord de los angeles France, on swimsuit donc Miguel et Justine dans leur exil respectif, dans leur quête de repères et d'enracinement mais, surtout, dans leur grande histoire d'amour.

Show description

Read Online or Download Peut-être que je connais l'exil PDF

Best Canadian Literature books

Three Day Road

Set in Canada and the battlefields of France and Belgium, Three-Day street is a captivating novel informed during the eyes of Niska—a Canadian Oji-Cree lady dwelling off the land who's the final of a line of healers and diviners—and her nephew Xavier. on the urging of his buddy Elijah, a Cree boy raised in reserve faculties, Xavier joins the warfare attempt.

Dagmars Daughter

Mystical, seductive, and brimming with song and magic, Dagmar's Daughter follows 3 generations of passionate girls. Norea emerges from the destitute Irish village of her youth and stows herself on a boat certain for a distant island within the Gulf of St. Lawrence. Her daughter, Dagmar, is born with an uncanny skill to manage the elements, and Dagmar's daughter Nyssa is as musically very good as her father and as struck with wanderlust.

Some Great Thing

Post yr notice: First released March twenty sixth 2004
------------------------

In his hugely acclaimed debut novel, Colin McAdam depicts the fight among males curious about development a city's destiny: developer Jerry McGuinty, blue collar, home made, a grasp craftsman, and Simon Struthers, a civil servant from a admired, prosperous heritage who shapes land-use coverage. Jerry has a blind spot for his alcoholic spouse, and Simon strikes among ladies, fed on by way of a frantic vacancy. while their tales start to intertwine, their lives and objectives are set on a collision path. A richly saw tale of relations, type, love and the person contributions we make to the bigness of the area, a few great point is a strong paintings from the most intriguing voices of his generation.

From the alternate Paperback edition.

Literary Awards
John Llewellyn Rhys Prize Nominee (2004), Amazon. ca First Novel Award (2004)

When Alice Lay Down With Peter

Whilst Alice Lay Down with Peter is a sweeping, magical novel that follows 4 generations of the McCormack kin via greater than a century of Canadian background, because it unfolds at the flood plains of southern Manitoba. the tale of Alice and Peter McCormack and their progeny is an excellent, witty, and intimate epic that really reminds us that existence tales not just comprise the main points of the previous, but additionally extend into the current and destiny, encompassing even more than the records of existence and demise would appear to confess.

Additional resources for Peut-être que je connais l'exil

Show sample text content

Quatre heures perdues. Mon ancien ordinateur sauvegardait automatiquement toutes les dix mins le travail en cours. Le nouveau, non. Et j’ai perdu le réflexe de le faire moi-même. Il faudrait recommencer. À moins qu’on ait affaire à une véritable disaster longue durée ? Montréal prise dans les glaces, Montréal assoiffée, affamée, frissonnante, Montréal plongée dans les ténèbres. Qui m’en voudrait de ne pas consacrer mon énergie chancelante à l. a. rédaction d’un publireportage ? Et puis, tout le monde sait que dans l’adversité l. a. meilleure selected à faire c’est de se précipiter dans les bras de celui qu’on aime pour attendre avec lui l’issue fatale. Une tragédie qui vous dispense de tout. Ça peut arriver. C’est déjà arrivé ! Il y a plusieurs années, je travaillais dans un eating place dont le propriétaire, un Libyen lubrique, me frôlait un sein ou une fesse chaque fois qu’il en avait l’occasion. Ça n’avait rien de furtif. Il me payait. Moi je croyais que c’était un salaire, lui semblait croire que c’était un droit de cuissage, on n’allait quand même pas se disputer pour une query de vocabulaire. Le lendemain d’une journée où mon client s’était montré particulièrement entreprenant, je me suis présentée au travail pour découvrir que le eating place avait été dévasté par un incendie durant l. a. nuit. J’aurais trouvé los angeles scenario tout à fait réjouissante si l’eau et l. a. fumée n’avaient pas aussi endommagé les toiles exposées dans los angeles galerie d’art voisine. J’étais libre. Purifiée par le feu. Depuis toujours, tout événement un peu hors de l’ordinaire est weak de me servir d’oracle : — Je compte jusqu’à dix, et si los angeles lumière revient, ça veut dire qu’il m’aime. Je compte lentement. À dix, je dis tout bas � Fiat lux ». Rien. Bon. J’aurais dû formuler ça autrement. Dans ce silence feutré de fin du monde, il fait tout de suite froid. l. a. chaleur s’échappe et l’humidité s’infiltre par tous les pores de l’appartement. Calfeutrer : une autre des choses que je me promets de faire chaque année. Après avoir déniché quelques bougies poussiéreuses, je me suis mise en quête d’allumettes : j’ai fouillé les poches de mon manteau et renversé sur le plancher tous les sacs dont je me suis servie au moins une fois lors des cinq dernières années. J’ai trouvé six dollars en menue monnaie, mais pas de feu. Je fume comme une cheminée, mais je n’ai jamais de briquet. En tâtonnant dans le fond d’un tiroir, j’ai fini par mettre l. a. major sur une boîte d’allumettes de bois conçues pour résister à l’humidité et à toutes mes tentatives pour les allumer. J’en ai cassé quatre avant de réussir à faire jaillir une flamme. Pendant quelques secondes, je me suis vue mourir gelée : lors de sa prochaine visite, Miguel allait retrouver mon corps gisant au beau milieu d’un grand désordre de bouts de bois mis en miettes. J’aurais dans los angeles bouche une bouillie de carton qu’on identifierait plus tard comme les restes d’une boîte d’allumettes water-resistant. Sur ma tombe, on allait écrire : � Elle est morte de son inaptitude fondamentale à faire quoi que ce soit doucement.

Rated 4.74 of 5 – based on 37 votes